Le Slip Français dans la tourmente : un "impact économique" pour l’entreprise

Des employés de l'entreprise textile ont tourné, lors d'une soirée privée, une vidéo qui provoque des réactions indignées. Sur franceinfo mercredi, le fondateur de la PME dénonce des actes "inacceptables" et constate, déjà, des "conséquences économiques" pour l'entreprise.Une PME face à une polémique qui la dépasse : depuis quelques jours, Le Slip Français est fragilisé. Cette entreprise née en 2011, qui produit des sous-vêtements en France, doit faire face aux accusations de racisme visant deux de ses salariés. Sur franceinfo mercredi 15 janvier, son président, Guillaume Gibault dénonce des "actes inacceptables" et constate les "conséquences économiques" de cette affaire. Tout est parti d’une vidéo, diffusée il y a quelques jours sur internet. On y voit deux femmes et un homme blancs. Une des femmes est maquillée en noir. Elle imite ce qu’elle croit être une femme africaine ou antillaise. L’homme, lui, est déguisé en singe. La soirée est baptisée Viva Africa. Deux des participants sont des salariés de l’entreprise. Des internautes appellent depuis au boycott du Slip Français. Le fondateur de la société, Guillaume Gibault, se dit "bouleversé" par des actes qu’il qualifie d’"inacceptables". Il explique que l’entreprise subit maintenant des "violences" et que des salariés, totalement étrangers à l’affaire, sont maintenant "pris à partie", y compris "dans leur sphère personnelle". Il constate aussi un "impact économique" pour l’entreprise : Le contexte économique est compliqué. C’est la grève nationale depuis le 5 décembre. Pour nous, les fêtes et les soldes sont une période très importante (…) Je ne suis pas inquiet mais forcément il y aura des conséquences économiques. Les deux salariés concernés ont été mis à pied. L’entreprise va-t-elle les licencier et en a-t-elle le droit, s’agissant d’une soirée privée ? "Une procédure légale suit son cours, dans le cadre du droit du travail", répond Guillaume Gibault qui ajoute : "Une de mes boussoles est de respecter le droit du travail dans cette affaire compliquée." Depuis neuf ans, Le Slip Français développe sa production hexagonale. Avec 25 millions de chiffre d’affaires, ce sont environ 315 emplois directs et indirects, "avec une production 100% locale". "On commence à avoir un vrai impact, explique Guillaume Gibault, et on veut aller plus loin, dans une innovation de filière, avec tout le sujet de la mode durable."  Article France Info 15 janvier 2020

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×