100 milliards d'euros de dépenses pour l'emploi

Actuellement, les DPE (dépenses pour l’emploi) doivent probablement coûter environ 100 milliards d’euros aux contribuables et dépasser 5 % du PIB, pour 4 millions de demandeurs d’emploi, soit un coût de 25 000 € annuel par chômeur (hors politiques sociales comme le RSA avec 1.9 million de bénéficiaires).

A ce sujet, on peut s’interroger sur l'exactitude du chiffre de 11.4 milliards de dépenses pour l’emploi, prévu dans le budget 2011 et communiqué par le Ministre du budget François BAROIN.

Le dernier chiffre de DPE de 2006 publié en 2008 par le DARES était déja de 76.42 milliards (voir tableau ci-dessous) pour 3 millions de demandeurs d’emploi. 

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/xls/Tabl-DPE-2006-juill08.xls

Notre pays ne pourra hélas pas supporter très longtemps un tel niveau de dépenses.

Il est évident qu’il serait plus rationnel de financer des entreprises qui s’engageraient à créer des emplois industriels sur notre territoire. Il faut aujourd'hui passer d'un systeme de financement de l'assistance à un systeme de financement de l'activité. Le NAIRU (non accelerating inflation rate of unemployment ) préconisé par l'OCDE et la BCE pour la France, oscillait ces dernieres années  entre 8.3 % et 9 %. Nous avons trés largement et depuis longtemps, depassé ce taux de chomage d'equilibre, alors il n'y a aucune raison valable pour que l'etat refuse de financer l'emploi et un projet comme "chic & branché".                  

Chaque emploi créé dans le cadre de notre projet ferait économiser 25 000 € à la collectivité chaque année et les perspectives d’emploi sont a terme comparables au nombre d’emplois créés par le plan de relance. 

                                                                                                                                            Francis Journot

Copyright © 2010 Vêtements made in France -Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation de l’auteur

                                                                            REJOIGNEZ NOUS !

Vous pouvez apportez votre soutien au projet en répondant au sondage, en écrivant un commentaire, en vous abonnant à la newsletter et surtout en parlant de "vêtements made in France" autour de vous.

si vous ajoutez un commentaire, vous pouvez vous présenter aux internautes en indiquant votre prénom, votre nom si vous le souhaitez, votre age, votre profession ou votre dernier diplôme et votre ville.

Exemples : Aurèlie F, 26 ans, Montreuil (93), diplômée Sciences Po, en recherche d’emploi

Sabine, styliste, Paris

Elisabeth Dumez, 50 ans, mécanicienne confection, licenciée, Troyes (Aube)

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×