Financement

Aujourd’hui il n’existe aucun outil de financement dédié à l’industrie manufacturière de l’habillement alors que les français ont dépensé 41 milliards d’euros en 2009 en achat de vêtements.

C’est pourquoi Il convient de créer un fonds d’investissement en "venture capital" qui pourrait être abondé par le " Fonds stratégique d’investissement " et la Caisse des Dépôts et Consignations.

Ce fonds aurait pour objet le financement de la relocalisation de l’industrie du textile et de l’habillement en France pour recréer 100 000 à 200 000 emplois en 10 à 15 ans dans ce secteur qui employait autrefois 1 million de salariés et ne compte aujourd’hui que 5 000 employés chez les façonniers de l’habillement.

Le fonds assurerait en premier lieu le financement de la création et du développement de projets d’enseignes de vêtements féminins et maille pour femme, homme et enfant.

Aujourd’hui le fonds d’investissement " CDC entreprises " filiale de la " CDC ", gère 3.8 milliards d’euros de fonds publics et n’a jamais souhaité investir dans l’industrie manufacturière française de l’habillement.

(Voir la lettre adressée à Augustin de ROMANET DE BEAUNE, Directeur général de la " CDC ", (Caisse des Dépôts et Consignations) et sa réponse.

Par ailleurs, les choix d’investissements de cet organisme public qui gère 250 milliards d’euros des fonds publics, sont pointés du doigt par l’IFRAP.

http://www.ifrap.org/La-Caisse-des-Depots-et-Consignations-au-service-d-elle-meme,0208.html

Pour exemple la " CDC " a préféré acheter la chaîne de restaurants peu rentable " QUICK " au prix de 800 millions d’euros au lieu d’investir dans l’industrie manufacturière française qui a besoin de fonds pour se restructurer).

                                                                                                 Francis Journot 

Copyright © 2010 Vêtements made in France -Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation de l’auteur

                                                     REJOIGNEZ NOUS !

Vous pouvez apportez votre soutien au projet en répondant au sondage (en haut à droite), en écrivant un commentaire, en vous abonnant à la newsletter ou en parlant de "vêtements made in France" autour de vous.

si vous ajoutez un commentaire, vous pouvez vous présenter aux internautes en indiquant votre prénom, votre nom si vous le souhaitez, votre age, votre profession ou votre dernier diplôme et votre ville.

Exemples : Aurèlie F, 26 ans, Montreuil (93), diplômée Sciences Po, en recherche d’emploi

Sabine, styliste, Paris

Elisabeth Dumez, 50 ans, mécanicienne confection, licenciée, Troyes (Aube)

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×