L'indolence du gouvernement et des élus face au chomage

L’emploi est la première préoccupation des français, pourtant le gouvernement se focalise le plus souvent sur la sécurité, l’immigration et la politique internationale.

Le chômage ne semble pas occuper une place prépondérante parmi ses priorités si l’on en croit le manque de suivi de notre projet industriel "chic & branché" qui pourtant pourrait procurer de nombreux emplois dans des régions exsangues ravagées par le chômage.

En l’occurrence, les réponses émanant du chef de cabinet de Nicolas SARKOZY ou des Chefs de cabinets des Ministres sont laconiques et peu constructives et nos rencontres avec des personnalités n’ont guère été suivies d’effets (Voir les lettres et les réponses de l’Elysée et des Ministères).

Nous avons sollicité plusieurs élus locaux afin qu’ils appuient notre projet auprès d’organismes publics comme la Caisse des Dépôts et Consignations :

- Le Député (UMP) de Roanne, Yves NICOLIN, qui après un échange de courriers et mails n’a donné suite à notre demande de rendez vous que 2 mois et ½ plus tard !

D’autres élus, rencontrés, ont affiché un même détachement :        

- Le Député Maire (UMP) de Troyes et Ministre du Budget François BAROIN auquel notre projet a été remis le 26 mars 2010, a chargé son adjoint et remplaçant le député (UMP) Gérard MENUEL de nous recevoir. Ce dernier nous a informé qu’il ne possédait pas une connaissance suffisante du secteur du textile et de l’habillement pour examiner notre projet d’industrialisation et de commercialisation, mais qu’il le transmettrait au ministère du Budget après avoir consulté des personnes plus compétentes que lui en ce domaine. Gérard MENUEL n’a jamais repris contact avec nous depuis notre rendez vous du 7 avril 2010, malgré 2 relances téléphoniques auprès du secrétariat de la mairie de Troyes.

- Le conseiller régional (UMP) de Champagne-Ardenne et président de la commission des lois à l’Assemblée Nationale, Jean Luc WARSMANN, avait également promis, lors de notre rencontre au Palais Bourbon, le 17 février 2010, de revenir vers nous sous quelques jours ! - 

Le maire de Romilly sur seine, Eric VUILLEMIN, très enthousiaste lors de nos premiers rendez-vous, semble aujourd’hui se désintéresser du projet et n’a pas donné suite à notre dernière entrevue du 28 mai 2010.    .                     

Nous ne comprenons guère pourquoi les élus locaux ne se mobilisent pas davantage pour soutenir un grand projet industriel pouvant offrir du travail aux milliers d’ouvrières de leurs régions, licenciées à la suite des fermetures pour délocalisation et toujours à la recherche d’un emploi.

                                                                                                        Francis Journot

Copyright © 2010 Vêtements made in France -Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation de l’auteur

REJOIGNEZ NOUS !

Vous pouvez apportez votre soutien au projet en répondant au sondage (en haut à droite), en écrivant un commentaire, en vous abonnant à la newsletter et surtout en parlant de "vêtements made in France" autour de vous.

si vous ajoutez un commentaire, vous pouvez vous présenter aux internautes en indiquant votre prénom, votre nom si vous le souhaitez, votre age, votre profession ou votre dernier diplôme et votre ville.

Exemples : Aurèlie F, 26 ans, Montreuil (93), diplômée Sciences Po, en recherche d’emploi

Sabine, styliste, Paris

Elisabeth Dumez, 50 ans, mécanicienne confection, licenciée, Troyes (Aube)

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×