Suivi du projet aprés réponses

Réponse du Directeur de Cabinet de l’ElYSEE, 1 ere lettre adressée à Nicolas SARKOZY le 10 septembre 2010

La réponse de l’Elysée du 27 septembre 2010 nous informe que le dossier est maintenant transmis au Secrétaire au Commerce et PME, qui selon nous, n'est pas l'interlocuteur qui pourra faire avancer notre projet et trois mois plus tard, celui-ci ne nous a d'ailleurs jamais contacté. Cela nous confirme que l'Elysée ne s'interesse pas aux projets industriels pouvant créer de nombreux emplois.    

Réponse du Directeur de Cabinet de l’ElYSEE, 2eme lettre adressée à Nicolas SARKOZY le 14 mars 2011

Nicolas SAKOZY a de nouveau "botté en touche" !  Pourtant, s’il nous avait soutenu auprès du directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, Augustin de Romanet de Beaune (Voir notre courrier et sa réponse),  notre projet aurait enfin  vu le jour après plusieurs longues années de démarches.Sans ce soutien, la Caisse des dépôts et Consignations ne participera jamais au financement de projets industriels manufacturiers créateurs d'emplois. La CDC qui gère 250 milliards d’euros d’argent public préfère précisément investir l’argent des contribuables dans des entreprises comportant peu de charges fixes et donc peu d’emplois en France. "CDC entreprises" n’investit jamais en direct dans l’industrie manufacturière traditionnelle française et privilégie les projets innovants et technologiques même s’ils ne créent la plupart du temps que des emplois dans les pays à bas coûts. De même, "CDC entreprises" abonde de deniers publics, 190 fonds d’investissements qui n’investissent pas non plus dans l’industrie manufacturière et cette politique d’investissement n’apporte rien à la collectivité. A la suite de notre premier courrier envoyé le 10 septembre 2010 , l'Elysée nous informait avoir transmis notre projet au secretariat d'Etat au Commerce qui d'ailleurs, n'a jamais pris contact avec nous. Aujourd'hui, l'Elysée se contente de signaler notre "témoignage" à Christine LAGARDE et de faire part de nos preocupations au Préfet du Val de Marne.  Il est clair que Nicolas SARKOZY et son gouvernement ne s'inquiétent guére de l'emploi dans l'industrie manufacturière.                  

 

Christine LAGARDE, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi 

Nous avons reçu un appel d’un conseiller du ministère de l’Economie le 6 janvier 2010, celui-ci, quelque peu embarrassé par notre projet, nous a conseillé de nous tourner vers des " Business Angels ". Les "Business Angels " n’investissent jamais dans des projets industriels manufacturiers comme le notre et préfèrent les projets technologiques avec peu de charges fixes et donc peu de personnel en France. L’investissement d’un business- Angels varie le plus souvent de quelques milliers d’euros à quelques dizaines de milliers d’euros et ce type de financement n’est pas adapté à un projet industriel manufacturier. Depuis, nous n’avons plus de contact avec le ministère de l’Economie et le numéro de téléphone communiqué par le conseiller n’a pas permis de le joindre à nouveau. 

 

Christian ESTROSI, Ministre chargé de l’Industrie

Nous avons adressé un premier courrier le 24 juin 2009 et avons reçu une réponse le 29 juillet 2009 dans laquelle le chef de cabinet nous assurait que nous aurions une réponse dans les plus brefs délais. Nous avons envoyé un deuxième courrier le 23 novembre 2009 et n’avons reçu aucune réponse.  .                                                                                                                Le 24 mai 2010, lors de la liquidation judiciaire d’une entreprise de tricotage et confection de Troyes que nous aurions pus reprendre dans le cadre de notre projet, nous avons appelé le cabinet de Christian ESTROSI mais il n’y avait aucune trace de nos 2 courriers. Nous avons finalement rencontré un conseiller du Cabinet de Christian ESTROSI, mais cet entretien n’a pas permis d’avancée significative. 

 

 

Hervé NOVELLI, Secrétaire d’état chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation

Nous avons écrit à Hervé NOVELLI le 25 juin 2009 et avons reçu un courrier le 4 août 2009 et depuis, aucun suivi.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×